les vacances érotiques de Solange

Ass

Une publicité mensongère

ou prometteuse — Premier contact

Je m’appelle Solange, ma vie était jusqu’à ces derniers mois tout à fait banale voire routinière. Je suis secrétaire médicale, divorcée, sans enfant, je suis une femme libre si l’on peut dire. Je mesure un mètre soixante dix centimètres pour un poids de soixante deux kilogrammes. J’ai quelques petites rondeurs à des endroits que les hommes apprécient. Je suis une jolie brune aux yeux noisette. Je vis en proche banlieue parisienne. J’ai quelques amis de longue date, de vagues connaissances pour une durée éphémère et un amant régulier, Vincent. Il est commercial, marié et peut parfois se libérer, environ deux nuits par mois. Tout ceci ne suffit plus à me contenter, il me faut autre chose, je ne sais pas encore exactement quoi, mais je sens que je perds mon temps. Après de multiples recherches de nouvelles relations sur le net qui aboutirent à quelques plans douteux mais qui ne conduisirent à rien de bien intéressant, je tombai par hasard le mardi 8 janvier 2009 en soirée sur une annonce à caractère commercial qui attira mon attention dès la première lecture :

MAÎTRESSE PARTICULIEREMENT SEVERE ET EXIGENTE AIDEE DE SON EQUIPE MOTIVEE ORGANISE VOS PROCHAINES VACANCES. VOTRE LIEU DE VILLEGIATURE AURA POUR DOUX NOM « A LA BOURGEOISE TOURMENTEE ». DEPART PARIS OU LYON LE VENDREDI SOIR RETOUR PARIS OU LYON LE SAMEDI SUIVANT. DEUX MILLE EUROS TOUT COMPRIS, TRANSPORT, LOGEMENT, NOURRITURE, NOMBREUSES ACTIVITEES NON PAS PROPOSEES MAIS IMPOSEES. RESERVATION POSSIBLE UNIQUEMENT POUR UNE FEMME SEULE ET EXCLUSIVEMENT APRES LA REUSSITE AUX DEUX EPREUVES D’EVALUATION. POUR LA PREMIERE EPREUVE VOUS AVEZ LE DROIT A DEUX TENTATVES PAR ANNEE CIVILE. POUR LA DEUXIEME EPREUVE VOUS N’AVEZ LE DROIT QU’A UNE TENTATIVE PAR ANNEE CIVILE.

L’annonce était suivie des consignes suivantes : Pour prendre contact et espérer une éventuelle réponse, il vous faudra envoyer une lettre simple (non recommandée et non suivie) de motivation manuscrite particulièrement bien rédigée et sans faute d’orthographe à la société EUROLOISIRS à l’attention de Madame la Directrice. Le temps de Madame la Directrice étant extrêmement précieux vous joindrez un chèque de vingt euros à l’ordre de la société EUROLOISIRS pour couvrir les frais de création de votre dossier de préinscription ainsi qu’un numéro de téléphone fixe où Madame la Directrice pourra vous contacter de 20 h 00 à 22 h 00 et ceci m’importe quel jour à partir de l’envoi de la lettre de motivation accompagnée du chèque de vingt euros. Madame la Directrice ne procédera qu’à un seul appel téléphonique à votre attention et n’attendra que le temps de cinq sonneries. Vous devrez avoir à côté de votre téléphone un cahier et un stylo à bille noir afin que Madame la Directrice puisse vous dicter ses instructions. A partir de maintenant vous laisserez pousser vos cheveux afin de pouvoir les attacher en queue de cheval quand Madame la Directrice vous le demandera. Il vous est strictement interdit de vous faire couper les cheveux dans un salon de coiffure ou de les couper par vous même. De plus vous joindrez à votre lettre les trois photographies suivantes de vous dans une de vos tenues de travail ou dans une tenue que vous portez habituellement si vous ne travaillez pas :

— Votre visage de face,

— Votre visage de profil,

— Vous debout.

Après les instructions figuraient le numéro siret de la société EUROLOISIRS et son adresse. Je m’habillai avec la tenue que je porterais le lendemain au cabinet médical : Soutien-gorge et culotte rouges, collant marron foncé opaque, chemisier vert court, jupe à carreaux verte et courte mais non vulgaire ainsi que mes escarpins noirs à talons hauts, à brides et à bouts ronds. Je disposais d’un appareil photographique numérique doté d’un retardateur et d’un pied, je pris donc sans tarder trois photographies de moi dans ma cuisine, l’une de mon visage de face, l’autre de mon visage de profil et la dernière de moi debout.

J’ai senti immédiatement, je ne sais pas exactement pour quelle raison, que je devais tenter ma chance. Je devais m’atteler à la rédaction d’une lettre de motivation et tout au plus si je n’étais pas retenue, j’aurais perdu vingt euros. Mais les vingt euros n’étaient déjà plus la question, la lecture de cette annonce m’avait déjà procuré du plaisir pour plus de vingt euros, ma petite culotte était littéralement trempée. Je me mis immédiatement à rédiger un brouillon, je savais que je n’aurais qu’une seule chance, il fallait prendre cette fameuse Directrice dans mon filet, l’obliger à finir la lecture de ma lettre puis l’inciter à me contacter. Je rédigeai dès cette première nuit cinq lettres de motivation, toutes bien tournées, sans faute d’orthographe mais aucune ne serait susceptible selon moi de me permettre de capturer l’attention de Madame la Directrice. Je ne voyais pas le temps passer, à cinq heures du matin je n’avais pas encore fermé l’œil de la nuit. Je pris une douche et me préparai pour ma journée de travail. Cette garce de Directrice était diablement efficace, je ne la connaissais pas encore, je ne l’entendrais et ne la verrais peut-être jamais et elle m’avait déjà fait passer une nuit blanche! Autant vous dire que ma journée de travail le lendemain de la lecture de cette annonce gaziantep escort numaraları fût des plus ternes, je n’avais plus qu’une hâte, regagner mon domicile et rédiger cette fichue lettre de motivation. Après un repas rapide, je commençai cette redoutable lettre de motivation. Je décidai rapidement les grandes lignes qui devaient guider la rédaction de ma lettre de motivation : jouer franc jeu avec Madame la Directrice et ne pas tourner autour du pot, en effet l’annonce précisait que son temps était précieux ; décrire ma vie actuelle à Madame la Directrice et mon désir de connaître de nouvelles sensations, de nouvelles contraintes, de nouvelles situations ; faire comprendre à Madame la Directrice qui semble assez vénale mais sans la vexer que je serais prête à tous les sacrifices dans la limite de mes moyens financiers pour participer à un séjour organisé par ses soins à l’occasion de mes prochaines vacances ; indiquer à Madame la Directrice qu’elle pourrait librement choisir la date de mes épreuves et de mon séjour. Après plusieurs projets qui me tinrent en éveil jusqu’au bout de la nuit, la lettre suivante fût achevée peu avant l’aube :

Madame NOM Solange

WWWWW le 9 janvier 2009

ADRESSE

TELEPHONE FIXE

Madame la Directrice,

J’ai rédigé cette lettre avec franchise et concision pour vous présenter mes attentes sans vous faire perdre inutilement votre temps si précieux. Je suis actuellement une femme libre, divorcée depuis un peu plus de trois ans, sans enfant. J’ai un amant régulier, un commercial qui peut se libérer environ deux nuits par mois et quelques relations toujours éphémères. Je suis secrétaire médicale, j’ai gardé de très bonnes relations avec l’agence d’intérim qui m’a fait travailler la première fois dans le cabinet où je suis actuellement employée, cette agence met régulièrement une secrétaire médicale à la disposition du cabinet pendant mes absences. Ceci me permettrait de me libérer à une date à votre convenance pour des épreuves et un séjour éventuel. Je désire vivement connaître de nouvelles expériences sexuelles, de nouvelles sensations, de nouvelles contraintes, de nouveaux défis, de nouvelles situations. En bref je ne veux pas passer à côté de nouvelles possibilités de relancer ma vie qui me semble bien monotone voire routinière. Bien que ne disposant pas d’une situation financière très aisée, je suis capable de tous les efforts nécessaires pour atteindre les buts que je me fixe. L’épargne de la somme indispensable à l’inscription à un séjour éventuel pendant mes prochaines vacances me semble un challenge très intéressant et très motivant.

Dans l’attente de vous entendre, je vous prie de bien vouloir agréer, Madame la Directrice, mes salutations les plus respectueuses.

Solange

J’introduisis la lettre dans une enveloppe ainsi que les trois photographies de moi dans une de mes tenues de secrétaire prises dans ma cuisine. Sur l’enveloppe j’avais préalablement recopié l’adresse de la société EUROLOISIRS et porté la mention « à l’attention de Madame la Directrice ». Après avoir été préparé, le chèque de vingt euros fût joint à la lettre non sans avoir été vérifié deux fois tant pour la rédaction que pour la signature. Le temps de prendre une douche et d’avaler un bon petit déjeuner et je devais déjà quitter mon domicile pour rejoindre le cabinet. Décidément cette Directrice infernale venait de me faire passer une deuxième nuit blanche consécutive, j’allais être dans un bel état au travail! Je pris cependant le temps de faire un crochet sur mon trajet pour déposer dans une boîte jaune accolée à un bureau de poste la précieuse missive qui m’avait déjà coutée vingt euros et deux nuits blanches. Je priais intérieurement pour qu’elle ne soit pas retardée par une grève des postiers ou pire encore perdue.

Je n’avais pas encore réalisé à ce moment qu’à partir de l’envoi de la lettre de motivation à l’attention de Madame la Directrice je n’aurais plus une soirée à moi. Je pris conscience du problème le lendemain après-midi, le jeudi 10 janvier 2009 quand Vincent me contacta par téléphone sur mon lieu de travail. Il me proposait pour le soir même un petit restaurant, un ciné puis une fin de soirée et une nuit romantique chez moi. Je dus inventer, prise au dépourvu, un prétexte des plus stupides et des plus invraisemblables pour refuser sa proposition et la reporter à plus tard. En effet je voulais être seule chez moi de 20 h 00 à 22 h 00. Je pris conscience à cette occasion que je menais déjà de fait une double vie. Ma vie normale en journée et ma vie sous l’emprise totale de Madame la Directrice de 20 h 00 à 22 h 00. C’était effectivement le début de l’enfer. Ma tension nerveuse et mon angoisse augmentaient chaque jour à l’approche de 20 h 00 et ne diminuaient qu’après 22 h 00. Je devais être prête et totalement disponible pour noter les instructions de Madame la Directrice dans les moindres détails, y compris ses intonations qui pourraient m’aider dans la réussite aux deux épreuves, j’en étais convaincue. Je devais aussi pendant cet unique entretien téléphonique faire très bonne impression à Madame la Directrice. J’étais aussi persuadée que les épreuves n’étaient qu’un prétexte et qu’elle tenait à choisir gaziantep escort reklamları habilement les candidates à un séjour à l’aide de sa ruse. Pendant plus de deux mois me vie devînt un véritable enfer. Je n’avais plus aucun contact en dehors de ma vie professionnelle, et j’étais terriblement angoissée chaque soirée pendant la période fatidique.

Un peu plus d’une semaine après l’envoi de ma lettre de motivation, le jeudi 17 janvier 2009, vers 20 h 30 alors que je surfais pour occuper ma soirée, mon téléphone sonna. Dès que j’eus le combiné en main, une voix très sure d’elle m’annonça : « Je suis Madame la Directrice, je dirige l’établissement de dressage “à la bourgeoise tourmentée”, ne dis pas un mot Solange et bois mes paroles. A partir de maintenant tes cheveux et tous tes poils m’appartiennent, il t’est strictement interdit de te faire couper les cheveux ou de te raser Solange, y compris la chatte, le cul, et sous les bras. Mets ta tenue de secrétaire et transmets-moi immédiatement par mail un gros plan de des seins après avoir retiré ton chemisier et ton soutien-gorge ainsi qu’un gros plan de ta chatte après avoir retiré ta jupe, ton collant et ta culotte. Tu as dix minutes pas une seconde de plus. »

Après un silence elle termina l’entretien : « Mon adresse mail est : [email protected] ; attends mes autres instructions sans prendre d’initiatives et sans me contacter. »

Je ne disposais que de dix minutes! Je pris donc rapidement les photographies exigées par Madame la Directrice, je ne voulais pas la décevoir dès ce premier contact et perdre toutes mes chances de participer à un séjour, qui je le sentais serait inoubliable pendant mes vacances. Je lui transmis ensuite par mail les deux photographies quelques secondes avant la fin des dix minutes. Respectant les instructions de Madame la Directrice je ne pris aucune initiative et ne lui adressai aucun mail.

Deuxième contact plus musclé — Préparation pour la première épreuve

Un vendredi soir, le 21 mars 2009, alors que je somnolais tout en étant angoissée le téléphone sonna. Je lus machinalement l’heure sur ma montre : 21 h 58 et me précipitai pour prendre la communication avant la cinquième sonnerie, en fait j’étais à l’écoute dès la troisième sonnerie. Deux très longues et inquiétantes minutes s’écoulèrent avant que je ne perçoive une respiration, la respiration de Madame la Directrice, j’en étais certaine. Je n’osais rien dire et attendais bêtement. Une voix autoritaire s’exprima ainsi : « As-tu les cheveux assez long pour tresser une natte même petite ou les fixer en queue de cheval Solange? »

Je répondis spontanément : « Oui je peux me faire une petite queue de cheval. »

Après un silence la voix continua : « Ce n’est pas la bonne réponse Solange, la bonne réponse était oui je peux me faire une petite queue de cheval Madame la Directrice ; tu mérites une punition Solange. »

Après un nouveau silence la voix annonça : « Mets immédiatement la tenue de secrétaire que tu avais sur les photographies que tu m’as envoyées, puis prends sur le champ des photographies de ton visage de face et de profil et une photographie debout et transmets les moi demain par mail, j’exige de voir ta queue de cheval. »

Je mis sans tarder ma tenue de secrétaire et pris trois photographies de moi avec la queue de cheval qui avait poussée depuis ma première lecture de l’annonce.

J’annonçai alors à Madame la Directrice que les photographies étaient prises, celle-ci poursuivit : « As-tu un objet pour te punir par exemple un martinet, une matraque, un fouet ou une cravache Solange? »

Cette fois, bien que tendue, je répondis : « Non Madame la Directrice. »

La voix poursuivit : « Le ton est plus respectueux Solange, je constate que tu fais de rapides progrès. As-tu un instrument pour te récompenser par exemple un godemiché, un vibromasseur, un bras de fisting ou des boules de geisha Solange? »

De plus en plus angoissée je répondis cependant : « Non Madame la Directrice. »

Après un bref silence et semblant contrariée, la voix demanda : « As-tu des escarpins avec une semelle solide Solange? »

Pour une fois que j’avais ce qui pourrait satisfaire Madame la Directrice et voulant à tout prix lui faire bonne impression je répondis : « Oui j’ai des escarpins ayant une semelle solide Madame la Directrice, ceux que je porte actuellement avec ma tenue de secrétaire. »

Elle me demanda alors : « As-tu une grosse carotte, ou une banane ou un épi de maïs ou encore un concombre Solange? »

Effrayée je répondis cependant : « Oui j’ai une banane Madame la Directrice. »

La voix rassurée m’indiqua : « Je vais pouvoir te punir à distance pour ton manque de respect envers ta Directrice Solange. Mets-toi par terre dans ta cuisine à quatre pattes en tenue de secrétaire. Prends une photographie. Enlève ta jupe verte à carreaux, ton collant marron et ta culotte rouge et prends une nouvelle photographie. »

Je fis tout ce que Madame la Directrice me demanda et la prévins après avoir pris les photographies. Elle ajouta alors : « Retire tes escarpins ayant une semelle solide et prends une photographie de toi à quatre pattes. Tu vas maintenant te claquer gaziantep escort telefonları le cul trente fois avec la semelle d’un de tes escarpins, je veux entendre les trente claquements au téléphone. »

Je retirai mes escarpins et pris une photographie de moi à quatre pattes. Bien que complètement décontenancée je pris en main un de mes escarpins solides. Je posai alors le téléphone sur une chaise à côté de moi à quatre pattes. Je restai immobile, hésitante, sans rien faire. La voix d’un ton autoritaire et sans appel m’indiqua : « Si tu veux vraiment faire un séjour dans l’établissement “à la bourgeoise tourmentée” tu vas devoir t’administrer immédiatement et de toutes tes forces non pas trente mais cinquante coups d’escarpin Solange, maintenant, je veux les entendre claquer sur ton cul. »

Instinctivement je me ressaisis et frappai mon cul violemment de cinquante coups d’escarpin.

A peine avais-je terminé que la voix précisa : « Prends immédiatement une photographie de ton cul rougi à quatre pattes Solange. Quel doux bruit à mes oreilles que ces claquements sur ton cul, tu mérites maintenant une petite récompense Solange. »

La voix annonça alors : « Remets tes escarpins et enfonce toi la banane profondément dans la bouche et la gorge, tourne la banane et fais des va-et-vient tu feras ensuite de même dans ton vagin jusqu’à ce que la banane soit terriblement mouillée. Prends une photographie pendant que tu te défonceras le fond de la gorge puis une autre quand tu te défonceras le fond du vagin Solange. Je sais que tu mouilles déjà, après cinquante coups d’escarpin tu dois être mouillée comme une fontaine Solange. »

Terrassée mais sous l’influence de cette terrible voix je pris la banane dans la corbeille à fruits et me l’enfonçai au fond de la bouche et de la gorge, la fis tourner dans tous les sens et commençai les va-et-vient. Je poursuivis en visitant mon vagin avec ce fruit déjà bien humide sans oublier de prendre les photographies exigées.

J’étais dans un état d’excitation extrême. Madame la Directrice l’entendit au bruit de mes râles et continua : « Finis-toi en te défonçant le cul profondément avec la banane et en t’écrasant et te pinçant fortement le clitoris Solange. Tu prendras bien entendu des photographies de cette petite scène érotique Solange. »

Je m’écrasai et me pinçai aussitôt le clitoris tout en me défonçant copieusement le cul avec la banane. La prise des photographies augmenta encore si cela était toujours possible mon état d’excitation. Très rapidement un orgasme monstrueux et très bruyant me laissa totalement anéantie.

Sans me laisser le temps de reprendre mes esprits, Madame la Directrice m’ordonna : « Prends ton cahier et ton stylo à bille noir et note précisément mes instructions Solange. Ce sont les instructions pour ta première épreuve. »

A peine cinq secondes plus tard elle me dictait : « A partir de maintenant tu n’es plus Solange mais la soumise Natacha. Tes cheveux et tes poils, y compris les poils de ton cul et de ta chatte m’appartiennent soumise Natacha, ne l’oublie jamais! Demain, samedi si tu n’en as pas encore, tu iras acheter un scanner, une webcam, ton sextoy préféré et ton instrument de punition préféré. Tu te familiariseras ensuite très rapidement avec l’utilisation du scanner et de la webcam. » Quelques secondes plus tard elle continua : « Tu rédigeras ensuite une lettre de motivation à mon attention où tu m’expliqueras les raisons qui te conduisent à demander ton transfert de l’établissement de dressage situé en région parisienne où tu séjournes actuellement pour une durée de six mois suite à la demande de ton amant qui a découvert que tu te livrais au racolage actif, vers l’établissement de dressage que je dirige dans une ville pittoresque de province surnommé par les soumises qui y ont séjourné “à la bourgeoise tourmentée”. Tu sais par une soumise qui y a séjourné que les conditions de séjour y sont très difficiles et que le règlement y est très strict. Tu sais également que tout manquement au règlement de cet établissement est puni d’un châtiment corporel et d’une humiliation. La soumise en question n’est pas très loquace, elle craint visiblement des représailles voir d’y retourner si elle parle trop de cet établissement. Tu signeras ta lettre par “soumise Natacha”. » Enfin elle termina ce premier entretien par : « Tu me feras parvenir par mail ta lettre de motivation et les fichiers rattachés suivants : toutes les photographies que tu as prises ce soir ainsi que d’une part la copie scannée recto et verso de ta carte d’identité et d’autre part un film réalisé à l’aide de ta webcam où on pourra te voir te corriger sévèrement avec ton instrument de punition préféré et constater la pousse des poils de ta chatte depuis deux mois soumise Natacha. Puisqu’avec la webcam je ne pourrai pas profiter du bruit des claquements sur ton corps et de tes gémissements sous les coups, je veux voir les traces des impacts pendant ta correction et en gros plan après la fin de ta correction. Enfin tu rattacheras aussi un film réalisé à l’aide de ta webcam où on pourra te voir te donner du plaisir avec ton sextoy préféré et où l’on devinera, en te voyant te tordre de plaisir dans tous les sens, les bruits émis par ton vagin et ton cul. J’exige d’avoir le mail et tous les fichiers rattachés sur mon bureau demain soir à 22 h00. Ces films et photographies seront stockés dans ton dossier de candidature sur un DVD avec tous tes mails et tous mes mails à venir et ne seront consultables uniquement que par moi même. Si ta lettre de motivation ainsi que tes photographies et les deux films joints me satisfont je te ferai parvenir mes instructions pour la deuxième épreuve par mail. »

Bir yanıt yazın

E-posta adresiniz yayınlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

beylikdüzü escort